Voiliers du monde
K0 - KZ

Koa syn. kwa, kuin - Pirogue monoxyle à un balancier des tribus Wailu et Kanala de l'est de la Nouvelle-Calédonie. kerchove

Koe - Pirogue monoxyle à un balancier de la tribu Nengone de l'île Maré (îles de la Loyauté,

Nouvelle-Calédonie), du même type que le niu.

kerchove

Koff n.m. – syn. kuff, kofschip.

- Caboteur hollandais du 18e siècle (les derniers exemplaires ont été construits dans les années 1890), généralement gréé en ketch, avec un grand mât, un mât de misaine et, parfois un mât de tapecul. Les deux premiers sont gréés avec des voiles à livarde souvent mises en ciseaux au vent arrière (ou en oreilles de lièvre). Il convient d'y ajouter des huniers volants Les mâts de hune, sur les plus grands koffs, sont guindés. Il porte en outre deux ou trois focs. La coque est caractéristique par ses extrémités renflées et la tonture plus importante à l'arrière qu'à l'avant. Le bordage des œuvres mortes est renforcé par de lourdes préceintes. Les dimensions varient de 18 à 30 mètres de long selon le gréement utilisé." koff Bonnefoux, Kerchove, Vial de Clairbois Kogge  cf cogue.

Kokar skot

syn. skeite. - Harenguier à voiles finlandais de l'île de Kokar (archipel des Aland). Il est construit à clins avec une étrave courbe et un arrière carré et possède trois bancs de nage (dimensions moyennes : LHT: 8,40 m, B: 3,10 m, C: 0,85 m). Le gréement comporte deux mâts avec flèche à vergue et grand voile à livarde bômée. Kerchove

Kole-kole 

– Pirogue à bordage en planche d'Amboina (îles Moluques), du même type que l'oremban, mais avec un balancier double. Kerchove le présente aussi comme une variété de lepa-lepa.

Koleh 

syn. kolek, kolik, kule (ang.). - Nom générique des bateaux de la péninsule malaise et du nord de l'Indonésie, un peu comme le mot sampan pour l'ensemble de l'Asie de l'est. De Kerchove a consacré dans son dictionnaire un article aux différents types, que nous reproduisons ci-après.

Koleh kelibat 

– Bateau en bordage de planches 4 à 6 mètres de long, de 1 mètre de large, propulsé par trois grosses pagaïes et avec un gouvernail actionné par des tire-veilles. Il a aussi un petit mât à corne.

Koleh mantang, koleh selat, koleh tambang 

– Ces trois kolehs se trouvent dans l'archipel de Rhio (Malaisie).

Koleh pengayer 

 – Bateau ponté de la côte Est de Johore (Malaisie) (dimensions moyennes : 8 x 3,30 x 0,70 mètres). La coque a un bordé à franc-bord et des membrures espacées d'un mètre environ, posées sur une longue quille arrondie aux extrémités. Les extrémités sont hautes et décorées. Il porte un à deux mâts à gréement au tiers.

Koleh pukat

– Sorte de mayang, utilisé par les pêcheurs de maquereau de Batam (Est de Java) avec un filet appelé "pukat". Ce bateau est à gouvernail latéral avec un mât à bôme.

Koleh pulo

– Le plus petit des kolehs est un canot avec un bordage, de 2,7 m de long avec une largeur de 90 cm de large et un tirant d'eau d'à peine trente centimètres. Il est propulsé par un pagayeur avec un aviron à double pelle, mais est peu utilisé par temps venteux.

Koleh tetap Prao du même type que le mayang, sans balanciers, de l'Ouest de Java.

Kolekan

1.     Voilier à deux mâts, à demi ponté, faisant le trafic entre le sud de la péninsule malaise, Java et Bornéo. Sa coque en teck (dimension moyenne: 7 x 2 x 0,6 m) n'a pas de membrures, mais des sortes de barrots traversant le bordage. Il a deux gouvernails latéraux et deux mâts de section rectangulaire avec des voiles triangulaires enverguées sur des bambous. La voile avant est moitié moins grande que la grand-voile. On trouve au centre un toit de chaume, abritant les six hommes d'équipage. 2.     Sorte de mayang de pêche de l'est de Java aussi appelé sampan kolekan. kerchove

Kolekstock

– esquif de pêche non ponté des environs de Dalaro près de Stockholm. Construit à clins, il a un mât à voile carrée. Ses dimensions moyennes sont de 7 x 2,10 x 0,60 mètres. kerchove

Kolet étym. du français "goélette". - cf. shakara.

Kolomennka - Type de barge de la Moscowa (Russie) (Jal)

Konting  – Nom javanais du mayang. (Kerchove)

Koo-yuk – Pirogue en écorce, aux extrémités ligaturées de la tribu aborigène des Warrimee à Port Stephens (Nouvelle Galles du Sud,

Australie).(Kerchove)

Kop

– Pirogue monoxyle à double balancier de Nissan (îles Salomon). Elle est tellement étroite que le rameur s'y asseoit avec une jambe au dessus de l'autre. Des trous sont creusés dans le tronc qui sert de coque pour permettre le passage des supports de balanciers. (Kerchove)

Kora-kora

orth. coracore. – Pirogue monoxyle à double balancier des Célèbes et des Moluques. Elle se caractérise par un mât tripode et une voile rectangulaire au tiers. Neyret, NEP 140p19, Bonnefoux, Jal

Korea  syn. pote - Pirogue monoxyle à un seul balancier de Point Nekete (Est de la Nouvelle Calédonie). (Kerchove)

Koroshi-bune  Kujira-bune japonaise spécialisée dans la mise à bord de la baleine harponnée. (Duron)

Korsha - var. kosha, kosa, kosah, kose, kosh

1. - Petit bateau de 5 à 6 mètres, à fond plat utilisé aux alentours de Dacca (Bangladesh). Les planches du fond font la longueur du bateau. Les extrémités sont identiques. (Greenhill) 2. - Bateau à passagers avec un pont continu pour accueilir les passagers. La coque est agrafée. Ce bateau est propulsé par le seul aviron de queue.

Korvet - étym. De corvette - Navire turc du 18e siècle à trois mâts.

Kosh - Bateau fluvial à coque ronde et lisse du Bengladesh. (Greenhill)

Koster boat 

– Bateau de pêche aux extrémités identiques de l'île Koster (Suède) de 7 à 12 mètres de long. La coque avec un avant à clins arrondi, a de puissants bouchains et un large bau. Il est gréé en cotre avec une grand-voile non bômée et une trinquette. Il n'a pas de bout-dehors. Ces bateaux puissamment voilés (110 m2) ont souvent été transformés en bateaux de plaisance. (Kerchove)

Kotak

– Bateau de pêche des Henghua (Chine) à franc bord et ponté. Il mesure une dizaine de mètres. La coque est divisée en trois par de solides cloisons. La partie avant est pour les filets et la partie arrière sert de logement. Le moteur a remplacé la voile. Le gouvernail est perforé.

Kotch – orth. kotsche, kotcha - Bateau construit sur la Léna (Sibérie) et très utilisé dans l'eau pleine de glace. (Brindley)

Kotchmara orth. Kotschmara - Bateau de la Mer Blanche, du même type que le lodia, pouvant transporter une dizaine de tonnes.

Kerchove, Jal, Brindley

Kotchsky – Large bateau plat et ponté d'environ 22 mètres, navigant à la voile le long des côtes sibériennes. (Brindley)

Kotia  - orth. kutia – syn. buggalow (aux Maldives).

Ce navire est l'aboutissement de l'évolution du boutre sous l'effet de l'influence occidentale. Du

boom, on est passé au sambouk à tableau. Cet emprunt à l'Occident a fortement diminué les

qualités de solidité des boutres. C'est à ce manque de solidité que les indiens ont voulu palier.

Pour ce faire, ils ont augmenté le nombre de baux construits en sag qui est un bois plus

élastique que le teck.

kotia (DR - S. Kalyanaraman)

Les membrures sont en fanas, bois permettant d'utiliser des longueurs importantes. L'étrave

est basse. C'est quasiment la seule chose que le distingue du ghanjah arabe. La tenue du mât

est renforcée par une deuxième liaison transversale entre la quille et le pont. Notons enfin que

certains kutias ont trois mats. On trouve des kutias sur les mêmes lignes commerciales que les

booms et les baggalas. Ils sont d'ailleurs très proches de ces derniers du point de vue

architectural.

Nougarède, Kerchove, MM11-2,

Kotik cf potik.

Kotoko

– Pirogue des fleuves Chari et Logone en Afrique, sans étrave, à marotte. La poupe est surélevée en queue de poisson. La coque est faite de pièces de bois cousues entre elles et étanchées par un bourrelet de paille et de jonc. (duron)

Kotraol

– Pirogue monoxyle à balancier des îles Palau (Carolines), mue à la pagaïe, avec un petit mât et une voile utilisée par vent favorable. La coque est très étroite maintenue par 6 barrots transversaux, faisant office de banc de nage. Les supports de balanciers servent de lieux de stockage pour les divers espars. Elle a un gréement micronésien classique. (Kerchove, Neyret)

Kotsche cf. kotch

Kotschmara cf. kotchmara

Ko-tseng-shuan

– Jonque de pêche de Anping (île de Formose), fabriquée avec du "nan mu", une variété de cèdre ou du bois de camphre. Cette jonque est pontée avec un mât et montée par quatre hommes d'équipage. Ses dimensions moyennes sont de 13 mètres de long pour 3,50 de large. (Kerchove)

Koumparia  orth. komparia - étym. De l'arabe "coubar", du latin, du grec, vaisseau rond et lourd.

- Ce nom était utilisé par les byzantins du Moyen Age pour désigner les bateaux arabes". (Planhol)

Kova

1. – Pirogue du Timor à double balancier, du même type que le gepung. Elle est mue à la pagaïe ou avec une petit voile à livarde. Ses dimensions moyennes sont de 13 m de long pour 3 mètres de large. (Kerchove) 2. - Bateau fluvial de la Pologne. (Jal)

Kraech  étym. mot hollandais signifiant caraque. – Caraque hollandaise ou anglaise utilisée en navire

marchand armé.

kraech

Kroman 

– Bateau de l'île de Madura (nord-ouest de Java) semblable au peduang, avec un pont amovible. Ses dimensions moyennes sont de 12 x 3,40 x 1,10 mètres. (Kerchove)

Kru

– Pirogue utilisée pour la pêche à la ligne dans les rivières de Sierra Leone. La coque est creusée dans le tronc d'un arbre à coton pour donner une coque très fine. L'extrémité est pontée sur un petit mètre avec un petit brise-lames. (Kerchove)

Kuba syn. a-kuba

- Pirogue à balancier simple de grande longueur (10 à 22 mètres) de la tribu des Nakanai de l'île de Nouvelle-Bretagne (Archipel Bismarck). Les extrémités sont formées d'une planche plate, et celle de l'avant est spécialement longue et étroite. (Kerchove)

Kubboot 

- Petit voilier non ponté utilisé dans le sud du Zuider Zee (Hollande) pour la pêche à la ligne, jusqu'au début du 20e siècle. La coque à fond plat est similaire au schouw avec un fond à franc-bord et des bordages à clins sur les flancs. Sa longueur à la flottaison était de 5 mètres pour une largeur de  Le gréement comporte une voile principale bômée et un foc amuré sur l'étrave. (Kerchove)

Kudastre

– Caboteur philippin des îles Visayan, construit sur le même principe que le parao, mais plus solidement. Gréé avec double balancier, il porte deux mâts et un beaupré. La grand-voile et la voile avant sont au tiers et bômées. Les bôrnes sont tenues au mât par un simple cordage. (Kerchove)

Kuffa 

- Grandes nacelles babyloniennes, ressemblant aux coracles. On trouve encore quelques spécimens de nos jours en Irak de tels bateaux faits d'une armature de branches recouverts de peaux de mouton ou de treillis de branches de palmier. (PP 12p60)

Kujira-bune

– Bateau de chasse à la baleine japonaise à l'étrave effilée prolongée par un éperon avec un arrière à tableau. La coque est laquée et décorée. Les voiles sont rectangulaires (le côté le plus long étant le côté vertical). Les kujira-bune ont trois variantes, selon leur utilisation pendant la chasse, qui portent les noms de seko-bune, koroshi-bune et moso-bune. Duron, Turnbull

Kukltai 

– Pirogue monoxyle des indiens Alakaluf de l'ouest du détroit de Magellan. Cette pirogue a remplacé les anciennes pirogues en écorce. Elle est de grande taille, puisqu'elle peut porter jusqu'à 30 personnes. Dans ce dernier cas une fargue est ajoutée sur les côtés. (Kerchove)

Kulbia  – Pirogue australienne en écorce cousue des tribus Byellee et Kukubura de la région de Keppel Bay et de l'île Curtis (Queensland).

(Kerchove)

Kule 

– C'est un koleh, originaire d'Achin (Sumatra, Indonésie). Destiné au transport, il peut emporter jusqu'à 40 tonnes. Il a deux mâts avec voiles au tiers, deux gouvernails latéraux. (Kerchove)

Kumbari - Petit caboteur islandais du 19e siècle. (Jal)

Kun  – syn. czölno

– Canot-annexe à clins, polonais, de 5 mètres (1,60 m de large). Il a une dérive latérale. Bien que travaillant généralement à l'aviron, il a un petit mât

avec une voile au tiers. Il est toujours utilisé de nos jours. Voir aussi bôt. (CM28p46)

Kundara

– Petit bateau de transport des îles Laquedives qui sert à amener les produits entre les îles et les ports de la côte indienne de Mangalore, Calicut ou Telicherry. La coque est la même que le pattimar indien. L'arrière est vaste et a des galeries qui bordent ses flancs. Le bordage est cousu. Il a un mât à voile latine avec parfois une misaine latine supplémentaire. (Kerchove)

Kundul

– Pirogue australienne en écorce de la tribu Moondjan de îles Moreton et Stradbroke (Queensland). Elle est faite d'un seul tenant de 4 à 7 mètres de long et a des extrémités pointues. Le plat-bord est renforcé par une tige d'acacia et l'écartement des bordages est maintenu par un bout de bois transversal. Les plus grandes pirogues transportent une dizaine de personnes et sont propulsées par des perches de plus de 3 mètres de long. Curieusement, ces perches s'utilisent alternativement d'un côté et de l'autre de la pirogue, sans jamais toucher le fond. (Kerchove)

Kungki 

– Pirogue monoxyle de la tribu Susu (Guinée, Afrique de l'Ouest). Le fond est rond, la coque a des extrémités pointues avec un avant haut, sculpté, se terminant par une pomme, alors que l'arrière se prolonge horizontalement avec le même type de motif. (Kerchove)

Kurrenkahn cf. fischerkahn.

Kurridja – Pirogue d'une pièce en écorce de la tribu Yuin de Jervis Bay (Nouvelle-Galles du Sud). (Kerchove)

Kurukuru

– Pirogue monoxyle à balancier des îles Tuamotou de petite taille (environ 4,30 m) d'un creux de 45 cm. Elle est creusée dans un tronc de cocotier, de forme bombée à l'avant et rétrécie à l'arrière, ce qui est rare, le bois de cocotier pourrissant très vite. Des fargues sont rajoutées. Cette pirogue ne sortait guère des lagons. (NEP133)

Kutia –  cf Kotia.

Kutter syn. fischereikutter

- Voilier de pêche ponté, muni d'un vivier, gréé en ketch, utilisé par les allemands dans la 

Baltique pour le chalutage. La coque en bois est à fond plat à l'origine. La construction en acier

a fait que cette coque s'est dotée d'un fond arrondi et d'un moteur. Ses dimensions moyennes

sont de 20 x 3,10 x 2,70 mètres. Il existait localement deux variantes de ce type : le

plattekutter à fond plat et le scharfkutter à fond arrondi. (Kerchove)

kutter (A.Cherini)

Kutter ever

– Bateau gréé en cotre, de la forme de l'ever, mais avec dérive centrale, pour la pêche en Mer du Nord et à l'embouchure de l'Elbe. (Kerchove)

Kvassar orth. kvasse.

- Cotre du Kattegat (Suède) pouvant porter une dizaine de tonnes et utilisé dans les pêcheries de poisson plat. (Kerchove)

Kwakken

– orth. kwak - Voilier de pêche hollandais du Zuyderzee, avec une coque semblable au botter, gréé avec un mât à gréement aurique, deux voiles hautes et une voile carrée volante. (Kerchove, PP12p46)

Kwan  

– pirogue à un balancier de la tribu des Wameni (sud-ouest de la Nouvelle-Calédonie). (Kerchove)
Voiliers de travail - (c) tous droits réservés 2016-2018 - contact : dossiersmarine@free.fr