Voiliers du monde
Barco

Barco de caminha

- Bateau de pêche, non ponté, avec une étrave inclinée de  l'estuaire de la Minho (Portugal) (dimensions moyennes : LHT: 3,50 m, B: 2 m, C: 80 cm).

Barco de minho

barco de minho (DR) - Bateau à rames de la rivière Minho (Portugal) avec une longue étrave inclinée et un arrière rond (dimensions moyennes : LHT: 9 m, B: 1,60 m, C: 30 cm). La quille et les membrures sont en chêne, alors que les bordages sont en pin ou en châtaignier.

 Barco ilhavo

- Bateau portugais à fond plat et non ponté,avec un arrière et une étrave courbes et très hauts. La partie avant est pontée et sert de rouf. Ce bateau est surtout utilisé en hiver pour la pêche à la sardine entre les caps Roca et Espichel. Il porte un mât central avec une voile latine, bien qu'il soit plus souvent utilisé à la rame.

Barco longo

- var. barqua-longa. Petit bateau de pêche espagnol du 17ème siècle, long, bas, pointu, non ponté. Long de 21 m, il va à la rame et à voiles. Il a 2 ou 3 voiles au tiers. Il a disparu avec l'apparition des moteurs.

Barco rabao

- Petite réplique du barco rabelo n'excédant pas 8 mètres de long, servant à toutes sortes de transports. La propulsion peut être faite avec des voiles différentes ou à l'aviron.

Barco rabelo - étym. du portugais"rabo", la queue.

– Petit bateau de transport portugais du Douro, utilisé depuis des siècles pour transporter les barriques de vin. Sa première mention écrite date du 9e siècle ! Il est  construit en pin (dimensions maximales : LHT: 20 m, B: 4 m, C: 1.3 m), ce qui lui donne une capacité d'emport de 20 à 25 tonnes. Les anciens barco rabelo pouvaient transporter quatre fois plus. Son bordage est construit à clins, contrairement aux autres bateaux portugais. Une fois chargé, le franc-bord est réduit à sa plus simple expression et il convient de placer des pare-embruns. barco rabelo (dessin A. Clouet) C'est un bateau sans quille. Il possède un petit pont à l'arrière qui forme soute. Il doit son nom "rabelo" à la forme de son aviron de gouverne long d'une douzaine de mètres, nécessitant au moins deux hommes pour le manœuvrer et un contre-poids à son extrémité ! Les barreurs doivent se tenir sur une petite plateforme de quatre mètres de haut, assise sur toute la largeur du navire. Il y a un petit mât au milieu du bateau, portant une vergue en deux pièces à son sommet et une voile carrée.
Voiliers de travail - (c) tous droits réservés 2016-2018 - contact : dossiersmarine@free.fr